• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Marathon du mont blanc:Mont Blanc 1 – Johann 0

3072009

dsc01410.jpg dsc01408.jpg dsc01404.jpg  dsc01402.jpg

 

Il y a des courses qui marquent et celle la ne manque pas a la règle tant par sa beauté que par sa difficulté.

En m inscrivant a ce marathon je ne m attendais pas a quelque chose de simple mais au fil des km je réalisais la réel difficulté de cette superbe course.

 

Fraichement débarque âpres un trajet en voiture ou j ai trainé mon soleil niçois.

Les valises déposées a l hôtel il ne nous restait plus qu’ a faire les joyeux touristes.

Le dossard récupéré le zolie t shirt rouge flash made in Salomon (certains marathons devraient en prendre de la graine).

 

Balade sur le marché puis sur la piétonne pleins de boutiques, de bons restaurants un plaisir de marche face au mont blanc qui se dégage et montre le bout de son nez.

 

Puis une montée dans le funiculaire direction l arrivée du marathon  et voir ce qui va m attendre le lendemain … et ben ca monte ca promet !!!

19 heures premier restaurant le Bartavelle les CLM sont déjà là 2 tables rien que pour nous et je rajouterai une table très sérieuse pas d apéro menu très light et notre table plutôt bonne enfant avec apéro bien sur mais aussi pleins de bonnes choses à dévorer.

 

Réveil 5 heures 30

Direction le ti dej ou je retrouve sjaubert qui m attend .sa tite famille dort encore ma femme m accompagne dur dur 2 réveils a 5h.

Nous partons direction l office du tourisme pour le fameux et attendu rassemblement CLM.

Mine de rien je stress un peu je ne sais pas vraiment a quoi m attendre je n est comme repère que les comptes rendu des anciens (oula je vais faire plaisir la) et les vidéos mais je suis content d être la avec mes amis c est ca l esprit COURIR LE MONDE.

Puis direction le départ  tranquilou ca plaisante jusqu’ au dernier moment.

7h00 pétante c est parti pour 42.2 km de plaisir ….

 

Les 5 premiers km je suis avec lecousin très en forme je le vois bien nous faire un ti qq chose

C’est une succession de petite montée et descente c est assez groupirrrr…

Il fait très frais c est très agréable pourvu que ca dure.

Je fais ma tite pause vésicale évidement gilles passe par là avec son appareil…

Je me vengerai 2km plus tard

 

Km 10 tjrs dans un bon rythme de course le passage a l argentière pour une pause boisson jusque la c’est assez agréable le terrain est roulant jusqu’ au 18 eme avec quelques bonnes montées le terrain est assez mou on a l impression de rebondir a chaques foulées c est assez fun par contre les racines sont impressionnantes il faut être vraiment attentif…ce que je n est pas vraiment fait et ca ma value un rappel a l ordre !!

 

Km 18 c est la que ca ce gâte Vallorcine a peine dépassé on s attaque a la montée du col des Posettes je sors mes bâtons tout neuf et je vais les amortirs !!!! Les trois premiers km ca monte doucement j essai de gérer un max de tout façon je suis dans un troupeau je suis dans un rythme qui me convient bien je me fais à peine doubler par 4 ou 5 cinglés qui vont vite se bruler…

Une petite descente entre 2 chemins je lance ma foulée et la patatrac la crampounette sur le mollet c est quoi ce délire elle n’était pas prévue au programme celle la. Je me dis que je dois être en manque de flotte alors je bois encore plus régulièrement  elle me titillera seulement jusqu’ au sommet des posettes ouff…

Je continu mon ascension et j ai mon premier coups de mou pas de bol ca tombe un peu avant le col des posettes ma femme est là avec mes amis j ai pas la tête des grands jours, le temps de souffler un peu et je repars direction l aiguille des Posettes.

A la sortie d un virage wouaaa j en prend pleins les yeux une vue superbe sur le massif j’en profite pour une pause photo et me ravitailler en eau j ai déjà bu 2 litres et jen suis a peine a la moitie de la course il fait chaud et je suis loin d avoir fini .pour arriver au sommet il reste encore 2 km…

 

Pour atteindre ce sommet c est un chemin étroit qui est une succession de lacets pour finir par des montées de pierres plates et superposées à la verticale mine de rien ca glisse il y a déjà pas mal de monde devant moi qui ont déposés de la terre ca devient même très glissant.

Une fois en haut j envoi un ti sms pour rassure les miens plus bas il est midi donc apéro powerbar je dévore a partir de là je sais que ca va descendre donc je profite pour reprendre des forces

C est la que gilles me double dans la descente qui pour moi n est pas descendable c est une succession de marches de branche et autres trucs qui dépassent pendant 3 km je suis déçu moi qui descend comme un fada d habitude là j’en mène pas large ca va durer le temps de retourner sur les sentiers ou j envoi ce que je peux je manque de me ramasser 3 fois et a la dernière un arbre me retiens je le remercie au passage ;) ca va me calmer un peu tout de même.

 

Km 31 Tre le champ j arrive en même temps que gilles il n’est pas vraiment au top ne peux plus avaler de solide moi par contre je fais le plein solide et liquide  et nous repartons ensemble ca monte direct. Avec Gilles on va se croiser plusieurs fois car qq minutes après l avoir laissé ce que je redoutai arrive une petite ampoule au talon pas grave j ai tout prévu je me pose un ti bout d elasto coupé a Nice en prévision …bien vu le Jok.

Je repars, double gilles a nouveau ,et me lance dans l ascension de Flegere sauf que  le cagnard est là et  je commence a saturer je croise qq gars en hypo un autre avec un genou en vrac mais bon je lâche rien sauf que j ai un autre coup de mou et un coup au moral et de colère je lance un «  MAIS QU EST-CE QUE JE FOU LA »  sans rire là je sature je n en vois plus la fin un type devant moi est en larme il craque ca fait flipper de voir ca !! Ou est le plaisir franchement la j’en suis au point de me demander.

 

Km 37 Flegere en vue je pense a la vidéo de mon pote Oliv je comprends qu’il est craqué aussi c est impressionnant grimper une piste de ski dans l autre sens je n avais pas encore tenté je verrai le ski autrement cette hiver !

Une fois arrivé je bois du coca 2 -3 verres j ai l estomac en vrac et de voir les pruneaux,  le fromage et le saucisson je quitte vite la table pour prendre dans mon sac la barre de powermachin.

Il reste 5 km sur du plat je sais que l affaire serai réglé en 20-25minutes oui mais là j ai déjà 7 heures dans les pattes le moral en vrac avec une seule envie celle de terminer et boire cette p… de bière au genépi.

Dernier point de contrôle le type me balance profite il reste 5 km mais gardes en pour le dernier km …

O pov le chemin est comme j aime roulant ca monte descend je me régale il a quand même fallu attendre 7 heures de course pour ca !!!!!

Tiens je vois le premier panneau de course indiquant qu’il reste 2 km ouff j arrive enfin mais en fait non c est une blague savoyarde tu as encore 2 méga montées…

La première avalée avec une  certaine difficulté et une descente sympa mais là encore le fait d être sans énergie elle sera descendu avec prudence de toute façon ca glisse ou plutôt j ai les jambes qui ne tiennent plus la carcasse et pas vraiment de bonne sensation.

Km 1 c est terrible tu as le son mais pas l image tu entends mais ne voit qu’une interminable montée je suis sec lessivé je sature je peste je râle je radote j’en est marre !!!!

Il me reste 2 lacets je lève la tête je regarde à gauche et il y a le mont blanc comme c est beau !!! ca va faire 8 heures que je cours enfin que je marche et je reste beha devant la beauté du site.

Je leve la tête il y a du monde le speaker balance le prénom des arrivants bientôt c est mon tour je vois ma femme en haut de la montée Dédé est la avec sa femme putin ou je le dis !!!

J arrive enfin, je file mes bâtons à Dédé pour faire les derniers 50 mètres en courant petite fierté perso…

Je franchi la ligne en 7h52 mais franchement le chrono je m en fiche je suis passé pas loin de ne pas franchir la ligne alors je suis ravi !!!!

La médaille autour du cou je me dirige vers la motivation suprême la fameuse BIERE AU GENEPI.

Elle est mérité je crois c est la première fois que je suis aussi longtemps sur une course !!!!

En tout cas sur un marathon !!

 

Une fois douché, reposé et surtout revigoré direction la calèche pour un diner entres amis entre finisher ou l élite est mélangé avec le coureur du dimanche (elle est pour toi celle la lecousin).sjaubert et lecousin finissant ensemble !!! Chapeau bas messieurs.

A cote de moi concourdejau a qui je dis plus jamais ca …

Gilles avec son réglisse a défaut de caramel mais franchement il a du mérite d avoir fini.

Jjboy qui a bien géré sa course fini en moins de 7h bravo

Le marathon du mont blanc reste une sacré épreuve  que ca soit sur le plan sportif qu’humain une entraide et solidarité entre coureurs et bénévoles.

 

J ai passé un super week end d excellent moment de partage et encore une super histoire à raconter pour mes vieux jours.

 

Maintenant place à Marseille Cassis et au marathon Nice Cannes pour ce dernier j espère mettre moins de 8h !!!!

 

Joker







Débutants école de foot LLM |
MARADONA, EL PIBE DE ORO |
liverpoololyon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PARAPENTE
| cdsmhrc
| TENNIS NORD MEDOC