Je suis un Allumé !!!!

28 05 2010

divers002.jpg divers005.jpg divers007.jpg divers010.jpg divers016.jpg

Je suis un Allumé !!!!! Certains diront : c’est sûr on le savait déjà !!! 

Là où je voulais en venir c’est que j ai participé à une course «  les allumés de la pleine Lune » ! Et que je suis arrivé au bout des 50km de course (en réalité 45km grandement suffisant !!) 

Quoiqu’il en soit pour moi, c’était un double défi : le premier était de courir un trail de 50km et je n’ai jamais couru cette distance, le second faire une course commençant à 22h00 … 

La première course a été celle de « la course à l’inscription » jamais je n’aurai pensé l’engouement pour cette balade nocturne que je pensais faire en marchant tel un randonneur. Puis …. Les CLM sont apparus et là,  oh la grosse insulte quand je leur ai demandé s’il fallait courir ou plutôt la faire en rando … ça va ça va, je vais courir pffffffff !!! Je ne sais pas combien de temps mais bon, je prends au moins le départ en courant après on verra !!!! 

1er Mai   Après avoir préparé mon ti sac de trailer du dimanche, j’ai fait mon petit gatosport au chocolat : miam miam et direction le plumart pour une petite siestounette. 

Après ma collation, je me suis rendu sur Saint Cézaire pour récupérer le précieux sésame. 

Je retrouve tout le groupe CLM,  je sais que certains sont chauds bouillant et que ce trail est une petite mise en bouche pour la cro magnon. (115km de Limone a Cap d ail) Une fois prêt à en découdre dans ma panoplie du petit trailer nocturne, je me dirige vers l’arche de départ où se trouvent déjà mes amis. 

Apparemment les groupes sont déjà prévus sous le haut commandement de chjou, qui prendra en main la partie coureurs, Colange, Gazella, Ange, Did et moi-même, avec l’espoir de retrouver le groupe coureurs plus tranquilles de Bernard, Francine et Lacox. Peu avant le départ, Aly est venue nous faire un petit coucou, le groupe CAF est encore bien présent, et cela fait bien plaisir. 

22 heures : c’est parti pour une longue nuit a la frontale. 

D’entrée le groupe se perd. Je reste avec Did pour retrouver Chjou quelques centaines de mètres plus loin. C’est assez compact mais dès l’apparition du chemin, on se retrouve vite isolé. Et là, premier symptôme : je me sens pas au top et ça ne fait que 30 minutes que l’on est parti, ca promet pour la suite ! Je prends un petit gel histoire de ne pas trop manquer de force mais je me rends vite compte que les frontales de mes partenaires qui balancent en cadence, me donnent mal au cœur … Une fois avoir compris la raison, je décide de passer devant pour éviter la nausée et ouffff c’est radical, plus rien !!! 

L’arrivée à Saint-Vallier se fera sans encombre, mise à part les plaisantins qui ont déplacé certains balisages. Premier pointage et premier ravito, l’ambiance est sympa et je suis frais comme un gardon. Mais je ne m’emballe pas, la première difficulté sera d’accéder à Escragnolles. 

Quelques minutes après, arrive le reste de la troupe et c’est à 6 que nous prenons l’ascension vers Escragnolles. Première partie sympa, forcement ça descend pendant un bon moment. Toujours pour mes histoires de lampe, je reste un peu devant et bien sûr, par pêché de confiance dans la descente, je manque de me ramasser 2 pelles qui m’auraient bien servi de leçon … 

Quelle surprise avant la montée,  un ravito !! Ca fait du bien surtout avant d’attaquer les 4km de montée et les 400m de deniv +. Ca sera long mais ça passera sans trop de dégâts. J’ai encore le sourire et les montagnes de nuit avec les amis, c’est sympa. 

L’arrivée à Escragnolles est super festif : on rentre dans la caserne et ceux sont des tites abeilles qui nous servent. La musique est à bloc, après le silence de nos pas ça nous change !!! 

Je décide de continuer alors que je pensais m’arrêter mais je me sens pas si mal donc … Le temps de boire un bol de minestrone et d’avaler un peu de solide, le maître Chjou sonne le départ vers Mons. 

C’est reparti vers Mons dans le Var. Il fait frais voire froid, et je sens que pendant quelques minutes, ça va me saisir au corps. Devant, un petit groupe parti quelques minutes avant nous avec une féminine motive encore plus colange et gazella de la laisser a quelques km derriere La route vers Mons est une succession de mounta cala assez casse gueule !! La pluie et le passage des premiers coureurs, ont rendu  les pierres glissantes et je commence à être fatigué. Puis le bon gros coup de mou, juste avant d’arriver dans Mons. Mes partenaires me prennent des mètres à chacun de mes pas. J’arrive dans la salle des fêtes et je m’écroule, je suis vidé !! Plus aucune énergie, j’ai les jambes qui tirent, c’est terrible ! Je prends un maximum de choses qui puissent remplir mon réservoir complètement à sec. Je sais qu’il va falloir un peu de temps avant que ça fasse son effet … 

Il reste 14 km. J’en profite pour dire à Chjou mon etat de fatigue. 

Ma fin de course se fera au mental .Cela va durer une bonne trentaine de minutes de galere le temps que les reserves soit operationnelle , de toute façon je suis au milieu de la forêt, au milieu de nulle part entre Mons et Saint-Cézaire. Pas moyen de renoncer !!!! 

Le groupe est toujours formé mais je ferme la marche, je ne suis plus très vaillant je l’avoue. Dans une longue descente en single, on croise un groupe de coureurs assez déchainés qui coupe le groupe en 2. Nous voici donc, Gazella, Did et moi-même isolés des autres et je ne sais pas la raison. Finalement,  on se retrouve au bord de l’eau où l’on ne voit plus les balises sensées être le long de la rivière. J’en profite pour me payer une belle gamelle sur une grosse racine : à force de regarder en l’air, ça devait m’arriver !!!! 

D’avis partagés, on décide de prendre une direction (la mauvaise). Gazella avait raison, on était déjà passé sur le pont, la fatigue est donc bien présente !!! Une fois sur le bon chemin, on arrive sur une partie assez plate, ce qui est assez rare sur le parcours. Néanmoins, cela requiert une solide attention car nous courrons sur une bande bétonnée d’une largeur d’épaule avec d’un coté, le canal et de l’autre, un chemin à pic 2 mètres en dessous. Autant dire qu’il ne faut se louper !!! Gazella suit 2 coureurs qui nous a rattrapés. On reste ensemble avec Did et je pense que lui comme moi, on est SEC !!!!! 

Et là, pour finir en beauté sur notre nuit sportive, une énorme montée : je n’en vois plus la fin ! Au début on parle avec Did mais on finit par se trainer. Au loin le village, ses lumières se rapprochent : la fin de mon premier périple nocturne prend fin. On entre dans le village silencieux, les ruelles sont vides, on respire les bonnes odeurs des boulangeries qui préparent leur journée, pendant que d’autres allumés baladent dans les montagnes autour de la Siagne. Dernières foulées en direction du stade et fin de cette rando nocturne. Je puise dans mes dernières forces pour finir en courant. 

Je passe la ligne en 6h49 et en 28ème position et franchement ce n’est pas ce que je retiens de ma nuit, tellement j’ai d’images en tête. 

Je retrouve les 4 premiers du groupe qui sont en train de prendre un petit dej bien mérité. Après quelques échanges,  je retourne à ma voiture pour me mettre au chaud. 

J’ai fait ma première course de nuit. C’est une expérience vraiment sympa à vivre, avec des sensations uniques avec la nature, ses odeurs, ses images, ses reflets … 

Encore merci aux copains qui m’ont fait partager ces moments là. Cet esprit de groupe et d’équipe ont fait que j’ai pu tenir jusqu’au bout, surtout après Mons où j’avais des doutes sur la finalité de la soirée. 

Merci à vous Colange, Gazella, Did, Ange et Chjou en meneur de groupe de m’avoir fait passer cette soirée inoubliable. Merci à l’organisation toujours aux petits soins pour ses allumés. 

Maintenant place au trail de la Peira et fin juin a mon objectif de saison le marathon du Mont Blanc.  Les allumés de la pleine lune fera parti de mon programme pour les prochaines années. 


Actions

Informations



4 réponses à “Je suis un Allumé !!!!”

  1. 1 06 2010
    lecousin (14:34:01) :

    T’as vu c’est sympa les courses de nuit, l’ambiance est très différente. J’en ai fait qu’une de nuit et j’en garde un très bon souvenir. 50kms quand même, c’est pas un petit trail !
    A+ ;-)

  2. 4 06 2010
    Francine(Regina) (06:49:13) :

    Ravie de t’avoir « aperçu » cette nuit là. J’ai compris que tu faisais parti de ceux qu’on ne voit qu’au départ………
    Alors la Bonette???????

  3. 4 06 2010
    jokerland (08:25:53) :

    merci le cousin mais a coté de toi ca reste un petit trail !!!! mais avec un grand plaisir de course

  4. 4 06 2010
    jokerland (08:27:29) :

    francine merci merci moi aussi ravi de t avoir vue mais je reste un coureur du dimanche sauf que la j avai un groupe a tenir j ai peur du loup la nuit !!!!!
    la bonette pas sur ca monte bcp trop !!!!

Laisser un commentaire




Débutants école de foot LLM |
MARADONA, EL PIBE DE ORO |
liverpoololyon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PARAPENTE
| cdsmhrc
| TENNIS NORD MEDOC