TRAIL DE L’ESCARENE : L’ESCARENOISE 25KM

10062011

 

 escarene1.jpg 736430.jpg

 

 

Pas franchement prévu a mon programme puisque je devais faire celui de Tourrettes la semaine suivante, je l ai choisi car la distance a été raccourcie de 32 a 25km et que ma prépa ne me permettait pas de faire plus proprement …

 

Un petit mail a lexel mon parrain du Taillefer Trail Team qui s engage lui sur le 19km et Fred du Team Garmin avec qui je bosse qui sera sur le 25 pour booster un certain Sylvain Camus…

 

8h je récup mon dossard et retrouve lexel et Pascal avant de ce préparer pour mon départ a 9h

Devant l excitation de la course avec mes amis je ne peux pas m empêcher de vanner du « je vais  te fumer Lex » !!! Quel deconneur je fais non ?

Comme a mon habitude j ai mon rituel sauf que la je suis a la bourre… oui bon ca fait aussi parti de mon tralala j arrive sur la ligne tjrs limite …mais cette fois c est l orga qui a du retard et ca m arrange bien !!

Me voila fin prêt pour en découdre avec 25 km et 1000 et des brouettes de D+.

Le parcours en gros 2 bonnes grosses bosses et pas mal de mounta cala bien casse pattes

Le temps du briefing ou je sais qu’il y aura 2 gros ravito ca me permet de gérer la flotte (2 litres au départ avec un Johan qui ce moque bien de moi)

 

Le temps d une photo de groupe et je me cale sur le départ au fond dernier avec le suiveur …

Bouhhhhh je change de tactique âpres avoir fait des courses à me faire doubler sans arrêt et me foutre un coup au moral je pars dernier et je remonte un par un …

L’idée est à développer mais selon les courses quand tu es sur des single avec des escargots devant ca devient vite de la rando …

Première bosse je la passe tranquillement à froid et en plein cagnard il fait déjà pas mal chaud, j’ai déjà rattrape pas mal de monde et je suis bien en canne.

Je me retrouve un moment bien seul mais je vois 2 gars assez loin que je tente de rattraper dans la première partie de descente plutôt roulante donc je les rejoins assez rapidement c est le genre de terrain que j adore la deuxième partie de la descente un sale chemin très accidenté ou je vais lever le pied et laisser filer mes 2 compères du jour

J arrive au premier ravito vers le km10 je bois un coup mon sac est encore plein de flotte je ne traine donc pas et entame la deuxième bosse sur un terrain franchement a la con un espèce de sol gris des pierres qui s effriche quand tu poses ton pied c est la que je prend un coup dans la tronche je me fais rattraper par les premiers du 19km remarque c est une des rares fois ou je vais voir l élite sur le terrain en tout cas ils montent très vite et chacun son style …

Passe les 5 premiers l écart avec les autres est déjà creusé mais moi je me concentre sur ma course je ne veux pas me plante de chemin cette fois ci sachant que pour le 25 on a droit a des petites bouclettes avant de reprendre le sentier commun.

Longue descente sur le sentier forestier  avant une dernière boucle pour nous, c est terrible quand tu t entends dire «  allez les gars il reste moins d un km » pour les gars du 19 et que toi tu regardes ton GPS et il te manque encore 4 bornes…

C est la que ma galère commence je suis a sec de flotte et je cherche le fameux ravito numéro 2 ben c est loupé je crois du coup je vais taxer de la flotte au gars qui fait la séparation entre les distances mais c est trop tard pour moi je suis déjà tout sec, je m alimente un peu mais j ai un coup de vide grrrrr j aime pas ca je sais qu’âpres je suis en mode crampes…

Le fait d avoir mangé un peu me relance et quand je regarde le temps il me vient la lubie de passer sous les 3h ca reste mon objectif de fin de course avec les 2 gars qui sont revenu sur moi pendant mon coup de mou.

Il reste 2 petits km je tetouille les dernières gouttes de flotte et un gel et go go go je me met en mode j avance et je pense plus j avale la dernière montée régulièrement et la au virage un panneau « attention descente » a ben quand même il était temps !!!

J envoi tout ce qu’il me reste oui pas grand-chose je sais mais … je fais surtout gaffe de ne pas me ramasser sur une racine car je dirai que j ai la foulée rasante et c est pas terrible en trail.

Ca sent la fin je vois au bord du chemin Johan et pascal qui m attendent et la je prends ma vanne d avant course…et ben alors tu t es arrête cueillir des fleurs ou quoi ? Ben alors tu voulais me fumer oui bon ca va je m incline j ai fais le malin …

Ils m accompagnent dans ma foulee volante de marathonien de l extrême …mais non je crois que mes pas on une amplitude de 20 cm c est une horreur !! La ligne est a 100 mètres mais avant il faut descendre des P…. d escaliers a chaque marches un rappel de crampes j adore !!!

Ouffffffff  je passe la ligne en 2h56 minutes mission accomplie je me classerai 54eme sur 99 arrivants

 

Je suis assez content de ma course le parcours est très joli et casse pattes tout comme j aime.

Pour la course de mes amis Sylvain finira 1er  et Fred 4eme ils ne me mettent que 50 minutes ca va l année prochaine j’en espère que 40…

Sur le 19 km Johan finira en 2h08 et 47eme avec une bonne lutte avec Philippe et pascal les 3 seront dans les 5 minutes

 

Premier trail sous les couleurs du Taillefer Trail Team avec mon parrain Johan alias Lexel

Un RDV déjà prit pour l’année prochaine.




TRAIL DE LA PEIRA 2011

8062011

 

dsc04203.jpg  500408.jpg 500407.jpg peirala3samedi4620111656.jpg 500958.jpg

 

Après un premier test course sur le train de l Escarène début Mai sous les couleurs du Taillefer Trail Team, j ai peaufiné mon entrainement en vu de mon premier objectif de saison le marathon du mont blanc.
il me fallait une course avec du deniv dans ce créneau j avais le choix mais je me suis orienté vers la peira déjà couru 2 fois sans franchement de réussite mais la je l aborde sans objectif ni pression de préparation.
Le trail est une boucle de 15km avec un deniv + de 1300m , l autre difficulté c est l heure de départ de la course 13h30 pas évident pour l alimentation.

La météo avait prévu des orages toute la journée donc ma décision de la courir c est fait la veille au soir le temps de prévenir mon ami Alain et Clothilde.
Nous voici prêt à partir à 11h pour ma vallée de
la Vésubie

Une fois  sur place, le temps de l’inscription et nous allons nous préparer pour notre petite rando du jour .
La météo est bonne pour le moment ca gronde au loin mais on reste au sec c est le principal…

 

13h30 c est parti 200m de plat et nous prenons la direction du hameau saint Pierre environ 3km et 700 m de deniv+ autant dire que c est de la bonne marche en grimpette.
Au bout de 2 km j en ai marre je me rend compte que j ai une forme de folie mais c est dans la tète que ca bloque alors je sors l artillerie lourde le mp3 dans les oreilles je peux commencer ma course et le rythme me régule et je me rattache au groupe qui m avait prit 500 bons mètres dans la montée  et pas de traces d Alain il monte très fort pourtant j espérais ne pas avoir laisser trop d écart  .

Au sommet il y a un petit ravito le temps de descendre le cardio et je mets le turbo en route !!! je me retrouve seul pendant quelques minutes puis je commence a rattraper du monde c est clair que je dois arriver fort sans que je parle on s écarte le parcours est très cassant mais je le connais plutôt bien c est mon terrain d entrainement donc j ai un gros avantage sur les autres coureurs puis je me retrouve sur la partie monotrace derrière deux personnes dont un nana qui envoi vraiment bien en descente donc je me cale dans le pas ca fera descendre le palpitant qui hurle dans la poitrine après 3 km de descente ca me permet de retrouver  Alain régulier mais pas dans son élément dans la descente technique , je profite de passer pour le chambrer un peu et prendre de l avance sur lui.

km 8 Saint Jean la rivière c est la partie que j appréhende après le ravito c est une montee d’escaliers entre les maisons ,puis 300m D+ sur 2km en plein soleil sur un terrain accidenté la encore je suis étonnement bien je double pas mal de monde encore jusqu’a la calade dans les bois ou la je me retrouve seul et a chaque sac a dos en visu j’en fait un prochain objectif  je ne lâche rien je prend du plaisir la ou l année dernière j étais a l agonie je me régale !!!

Sortie du bois il y a une traversée sur la  route de Figaret sur 1.5km avant la dernière descente de fou il y a 2 mecs devant moi ca descend fort le terrain est glissant il a plu, la boue, les pierres glissante et même un arbre abattue en travers du chemin allez hop un saut de mouton et je recolle au duo on entend le micro ca touche a sa fin il reste le passage de la rivière ta le choix sur le coté au sec ou droit direct pour moi la question ne ce pose pas je saute et passe devant le type a la sortie de l eau et fonce sur le gars devant il reste 30metres je balance un dernier sprint mais je ne le passe pas dommage mais je me suis bien marré !!!Je passe la ligne d arrivée en 2h18  en 95eme position sur 304 arrivants c est 20min de mieux que l an passée suis ravi.

 

Plus que 3 semaines avant le marathon du mont blanc et pour la première fois je suis en confiance pour le jour J….

 

Wait and see …




LA RONDE DES COLLINES NICOISES

2062011

 

 dsc03881.jpg dsc03879.jpg p4035968.jpg photoceyraud5.jpg dsc03878.jpg thumbnicerondedescollinesnicoises3420110077.jpg p4035967.jpg

C’est une course qui me tiens a cœur forcement elle est quasi devant chez moi c est une course mixte route / chemin mais surtout elle est festive !! Elle passe dans les châteaux de bellet et les ravitos ce font au petit rouge ou rosé ou classique pour les sportifs.

La première course ce fait sur le choix de la tenue, arriver avec un déguisement original de préférence être le seul ce jour la a le porter…

Mon choix ce fera sur un costume style polynésien puisque Nice est jumelé avec Papeete depuis qq mois.

Cette mounta cala de 18km va ce courir sous un soleil magnifique avec un monde de folie c est ainsi que sur la ligne de départ je me retrouve à coté d un bébé, d une indienne, d une soubrette ou d un couple de croc magnon…

C est parti âpres 300metres de plat on monte on monte et ca pendant 4km faux plat, escaliers rien ne nous épargné premier château je suis décide à me faire plaisir donc je suis a l eau … et oui petit joueur le gars mais je vois Alain (le bébé) pas tres loin et je compte bien le fumer et prendre ma revanche sur breil un peu plus tôt …

Je me cale dans ses bask mais le gars il est cramé d entrée et je vais me faire plaisir en le narguant un peu puisqu’ il ne c est pas privé a qq minutes du départ.

7eme km entre les vignes ca grimpe bien mais je craque et je marche impossible de courir sur un mur mais je me relance des que possible

Puis vient une vrai descente de trail pentu pleine de racines et de cailloux  instables il y a pas mal de randonneurs partis 1 heure avant nous mais en gueulant et vu mon allure en descente ce pousse tres vite !!!!!

Ravito tahitien je suis agréablement surpris de voir tout un groupe de musicos avec les danseurs je m arrête et danse qq secondes avec eux puis je repars ultra motivé !!! Je croise un essaim d abeilles fort sympathique je vous rassure elles sont tres gentilles et bosse dans un arbre bleu…

On continu a travers champ puis une longue descente vers saquier ou le stand Haribo a toujours un grand succès miam miam et la dernière montée avec au sommet son dernier château et je déguste mon premier rosé de la course et j entame la longue descente vers la ligne de départ les escaliers du retour déclencheront les crampes aux mollets mais ca ne permettra qu’a mon ami Philippe de me rattraper et de réduire l écart avec le bébé.

Dans les derniers mètres je retrouve mes filles et je passerai la ligne d arrivé avec ma Justine c est toujours un grand plaisir de l avoir à coté de moi en fin de course ;-)

Je boucle mes 18km en 1h33 en 95 eme positions sur 1210 arrivants

Maintenant place au repas superbement organise et prépare avec tous les potes en attendant une tombola richement dotée ou je ne gagnerai rien !!!

Vivement l année prochaine !!!!




TRAIL DES MERVEILLES 2011

2062011

 trailmerveilles20100129dxo.jpg 1000322.jpg breilsurroyatrail6mars20110132.jpg img4961.jpg

Âpres avoir gouté a la neige de casterino, je me laisse tenter par le trail des merveilles à Breil sur Roya sur les recommandations de Franck 

  

dimanche  6 mars, direction Breil avec 2 amis Alain et Philippe pour en découdre avec ce trail de 21km et 1400m D+, premier test de la saison pour moi 

  

Je prends le départ de la course a 80% de ma forme j ai laisse un bout de ma cheville droite a Disneyland quelques jours auparavant donc je suis très prudent sur mes appuis 

  

C’est parti pour 21km dans les montagnes on n’est pas très nombreux environ 200 coureurs. 

De suite on est dans le vif du sujet ca monte ca monte, je gère pour ne pas me griller d entrée et ca va plutôt bien mes compères de route sont devant et je ne verrai que la ligne franchie… 

je suis dans un groupe qui avance plutôt pas mal (enfin a mon rythme) surtout dans les montées mais ca a aussi un sacre désavantage si le premier ce plante de route il y a des chances que ca suive et ca na pas loupe j ai la tête dans le sac du gars de devant je suis bêtement le gruppetto jusqu’ a entendre plus bas « heeeeyyy les gars la balise est en bas » et voila demi tour on a perdu 10 bonnes minutes mais il y en a qui on continué persuade d avoir raison …on les croisera qq km plus loin mais ils ont fait une bonne rallonge . 

La course c est une grosse bosse de 5 km environ 900m D+ puis quasi 16 km de descente avec un ti raidillon vers le 13eme km 

Les derniers mètres de montée sont terribles c est un mur  à gravir puis une première descente pour dégourdir  les quadri… 

Premier ravito et début de la descente sur un sentier forestier chiantissime avec un soleil qui commence à chauffer mais je me remonte pas mal de monde ca fait plaisir mais je sais que j ai perdu pas mal a cause de ma mésaventure dans la montée. 

Heureusement on quitte la piste pour un vrai chemin cabossé ca fait du bien mais je commence à douiller avec ma cheville alors je gère je suis prudent la saison commence… 

J arrive au bout de ma course légèrement crevé je manque de foncié je suis cramé  dans la dernière descente je vois Christine  avec son appareil évidement je fais le couillon le temps d une photo puis Alain me récupère plus bas pour les derniers mètres. 

Je passe la ligne en 2h45 c est pas terrible mais je men contente largement, une bonne bière offerte suivi du repas au soleil clôture une matinée fort sympathique. 

 

L objectif numéro 1 est le marathon du Mont Blanc fin juin et la je sais ce qu’il faut que je bosse … la montée je suis vraiment une limace donc a moi de me faire souffrir pour réussir le jour J. 







Débutants école de foot LLM |
MARADONA, EL PIBE DE ORO |
liverpoololyon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PARAPENTE
| cdsmhrc
| TENNIS NORD MEDOC